Citation

"Là, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté" Invitation au voyage - Charles BAUDELAIRE

lundi 25 novembre 2013

R108 - Ragoût de boeuf vietnamien à la citronnelle

Avec l'arrivée du froid, l'envie  du moment est de mitonner des bons petits plats en sauce. Ces petits plats qui mijotent doucement au coin du feu et qui embaument toute la maisonnée. C'est un peu dans cet état d'esprit que j'ai entrepris de me lancer dans la confection  d'un ragoût de bœuf vietnamien à la citronnelle.

Bizarrement, les gens qui pensent à un plat de ragoût, ont 2 réactions possibles. 
La première est plutôt une réaction négative. Ils ont peut être l'image d'un "Gloubi-boulga" mélangeant d'obscurs ingrédients de piètres qualités..  Cela provient peut être de l'origine du terme ragoût qui vient du vieux français "Ragoûter" qui signifiait "raviver le goût". Peut être qu'à l'époque, le ragoût était une façon de rattraper une viande un peu passée..
Moi je fais partie plutôt de la seconde catégorie de personne. La simple évocation d'un ragout  m’apaise, attise ma gourmandise. J'ai une image d'une cocotte contenant plein d'ingrédients fondants qui ont mijoté des heures  dans une bonne sauce....

C'est assez marrant  car samedi soir, je n'ai pas été le seul à faire cette recette. 
Sans se concerter, Létitia du blog piment-oiseau faisait dans son coin la même recette.  Et puis quelques jours auparavant, Pascale du blog "Les vagues idées de Snapulk"  nous avait précédé de peu pour la réalisation de cette recette. Les filles, les grands esprits se rencontrent :-)

Pour ce plat, nous sommes partis de la recette de la super blogueuse Minh Tam qui tient  "La kitchenette de Miss Tam". (Allez jeter un oeil sur son blog j'adore les recettes de ma petite viet qui a toujours la banane :-))
Comme j'avais  une recette presque similaire, j'ai revisité la recette de Minh Tam en faisant un mix entre ma propre recette et la sienne.  
Voici donc mon interprétation de cette recette.



Ingrédients (2 ou 3 personnes)
500 à 600gr de boeuf à ragout 
(viande pour bourguignon, gite)
1 litre de bouillon légume
2 ou 3 gousses d'ail 
1 baton de cannelle
1,5 badiane ou anis étoilé
4 échalotes moyennes ciselées
1 CaS de sucre
2 CaS de nuoc mam
2 batons de citronnelle
70 gr de concentré de tomate.
10 grains de poivre
5 ou 6 carottes 
1/2 CaS de paprika
1 CaS de sel

Découper le boeuf en gros morceaux de 3 à 4cm de coté.
Dans un gros saladier, écraser l'ail au pilon.
Si vous n'avez pas de pilon vous pouvez hacher l'ail.
Rajouter les échalotes ciselées, le sucre, le nuoc mam, quelques tours de poivrier et les morceaux de viande.
Mélanger et réserver. 
Laisser mariner la viande entre 30 minutes et une heure.

Pendant ce temps éplucher les carottes et couper les en tronçons en biais réguliers.
Couper la citronnelle en tronçons de 3 ou 4 cm.
Écraser les tronçons pour faciliter la libération des parfums dans le plat.
Préparer le bouillon de légume. Par gain de temps j'utilise les bouillons tout prêts en sachet qu'on infusent dans de l'eau frémissante. 

Dans une cocotte, mettre de l'huile à chauffer à feu vif.
Débarrasser les morceaux de viande de l’échalote et l'ail de la marinade car on va saisir la viande dans la cocotte et l’échalote et l'ail risquent de bruler. Saisir chaque face des morceaux de boeuf. 
Une fois la viande bien saisie rajouter le reste de la marinade. Poêler le tout jusqu'à que les échalotes commencent à dorer.
Rajouter alors le concentré de tomate, le paprika,  la badiane et la cannelle.
Bien mélanger et poêler le tout pendant 2 ou 3 minutes.
Incorporer le bouillon de légume les grains de poivres le sel et les tiges de citronnelle.
Porter le tout à ébullition, puis baisser le feu. 
Laisser mijoter le tout à feu doux et à couvert pendant 1h30 à 2h idéalement la veille pour le lendemain, le ragout en sera d'autant meilleur.
Vers 1h40 de cuisson , rajouter les carottes dans la cocotte.

Si vous mangez ce plat avec de la baguette, vous pouvez rajouter dans le ragout des morceaux de pomme de terre au même moment que les carottes.

Moi je préferre déguster ce plat servi avec des pâtes de riz et des pousses de soja. On parseme le tout de ciboulette thai,de citron vert et de poivre. C'est simplement divin.




Retrouver également les plats suivants :
Carry de poulet Mango Stiky Rice

mardi 12 novembre 2013

O107 - Omelette Thaïe


Pour ceux qui auraient suivi de (trop) loin les péripéties estivales  du chinois benny bouffe tout que je suis, sachez que j'ai eu la chance faire un road trip en Thaïlande. Ce fut  pour moi l'occasion d'aller à la recherche de la cuisine de ce beau pays. Fuyant au maximum les restaurants attrape touristes, je me suis mis en tête de manger le plus souvent possible la cuisine locale, la cuisine que mangeaient les thaïs. Rien de tel que les gargotes de rue, les roulottes, les stands, tout ce qu'on appelle la street food. Cette nourriture qu'on mange debout, ou assis sur des tabourets et devant des tables improvisées. Rapide, pas cher, on ne vient pas pour le décorum mais ce qu'il y a dans l'assiette.  Pour moi, c'était une façon de revenir à l'essentiel : le goût ! Je suis donc revenu de ce périple la tête plein d'idées de recette et de sensations, de goûts, de parfum, de texture...

Certains ont leur madeleine de Proust,  ce soir de mon coté, c'est plutôt ma madeleine de Siam. J'avais envie de refaire un plat relativement simple et rapide à savoir l'omelette thaïe. 

Omelette thaïe acheté à Bangkok
 En réalité, comme dans toute les recettes d'omelette, il existe une infinité de variantes. J'ai pu d'ailleurs en goûter quelques variantes. Mais si je pouvais en faire ressortir quelques tendances majeures, c'est peut être l'usage de la sauce de poisson, d' oignons nouveaux et des herbes.
Au royaume de Siam, pour quelques dizaines de baths, (environ un euro) cette omelette est servie sur un lit de riz et accompagné d'une sauce Siracha (Sauce piquante).
Ce soir, j'avais une pauvre tomate qui se morfondait dans son coin. Elle a donc atterri dans ma recette mais cela est optionnelle.
Voici donc ma version.

Ingrédients ( 1 à 2 personnes)
2 gros oeufs
1 tomate
2 ou 3 oignons nouveaux
1 gousse d'ail hachée
1 CaS d'huile
1 CaS de Nuoc Mam
1 CaS de sauce à huître
1 grosse pincée de poivre moulu
5 ou 6 brins de coriandre
2 brins de ciboulette thaïe
Sucre/Sel


 

Hacher grossièrement les oignons.
Ôter la pulpe de la tomate
Découper la chair de la tomate en petits dés.
Ciseler la coriandre et la ciboulette
 
Dans un grand bol incorporer  l'ail haché, l'oignon la tomate, les herbes.



 



Casser les œufs dans le bol.
Rajouter le poivre, le nuoc mam, la sauce à huître, une pincée de sel et de sucre.
Mélanger le tout.
Rajouter un filet d'eau si le mélange est trop dense.





Faire bien chauffer une grande poêle avec un filet d'huile.
Dès qu'elle est bien chaude, verser la préparation dedans.
Bien étaler l'omelette, et cuire à feu doux.
Couvrir la poêle pendant  2 minutes.

Surveiller que le fond de l'omelette ne noircisse pas trop vite.
Plier l'omelette en deux. 
Continuer a cuire 5 minutes à feu doux.

Servir cette omelette avec du riz et du siracha.
Le Siracha est une sauce pimentée liquide.


 Retrouver également les plats suivants :
Carry de poulet Mango Stiky Rice

dimanche 3 novembre 2013

G106 - Granny Smith au Sirop de Citron vert & Coriandre


Allez me revoilà après un petit moment d'absence. Vous ne croyez tout de même pas que vous vous débarrasserez de moi aussi facilement. Le chinois est pire que le morpion..lol. 
Aujourd'hui je propose une petite expérimentation à ma sauce, une petite création avec des dés de Granny Smith dans un sirop aromatisé au citron vert et coriandre. 

J'avais envie de travailler la coriandre de façon différente à savoir dans une recette sucrée. L'association Pomme verte, Citron vert, et Coriandre me semblait interessante à expérimenter. 
Au final le résultat est vraiment très intéressant :-)


Ingrédients (2 à 3 personnes)

Une grosse pomme Granny Smith
4 brins de coriandre
Sucre 
Eau 
2 CaS de Manzana 
1,5 citron vert

Dans une casserole, mettre une dose de sucre pour deux doses d'eau.
Dans mon cas, j'ai utilisé un verre à thé marocain.

Porter la préparation à frémissement jusqu'à que le sucre se soit complètement dissout.
Sortir la casserole du feu.
Laisser refroidir 5 minutes.





Pendant ce temps, presser le jus d'un citron vert et demi.
Écraser grossièrement la coriandre.
Incorporer l'herbe dans le sirop. Laisser infuser pendant 5 minutes.






Rajouter le jus de citron de vert.
Mélanger et réserver.

Couper la pomme tout d'abord en tranches d'un peu moins d'un centimètre d’épaisseur.
Puis couper les tranches de pommes en petits dés d'1 cm.
Rajouter les pommes dans le sirop. 
Faites cela rapidement avant que la pomme ne s'oxyde et noircisse.
Si vous êtes pas trop rapide à la découpe rajouter les dés au fur et à mesure.
Mélanger le tout.

Rajouter la Manzana. Cette étape est optionnelle mais j'avais idée de renforcer le parfum de la pomme verte.
Réserver le tout au frigo.

Vous pouvez même le laisser un peu au freezer avant  de servir ce dessert. 
Bonne dégustation.

Retrouver également les plats suivants :
Pommes de terre sautées au Tamarin Poulet Grillé à la Vietnamienne